Témoignages des entreprises partenaires des BOURSES

05.04.2017

Les partenaires 2017 des bourses FÉDÉEH

Les partenaires des BOURSES FÉDÉEH se sont prêtés à l'exercice du témoignage.

Témoignage de Marie-Françoise ARRIGHI, chargée de projet handicap & insertion au sein de Disneyland Paris.

Pouvez-vous nous présenter la mission handicap de votre entreprise ? 

Notre Mission Handicap a été créée en 1993, moins d’un an après l’ouverture de Disneyland Paris. Nous travaillons pour favoriser l’intégration et le maintien dans leur emploi des salariés en situation de handicap. Aménagements, aides financières, formations adaptées, sensibilisation des équipes… Nous sommes particulièrement impliqués auprès des jeunes que nous souhaitons accompagner dans leur projet d’études et projet professionnel.

Depuis quand et pourquoi avez-vous rejoint le programme des bourses ? 

En 2014, nous avons signé un 8ème accord. A cette occasion, nous avons souhaité renforcer nos actions en faveur des jeunes. Nous avions déjà mis en place des visites de découverte métiers et des rencontres avec nos professionnels pour des collégiens, nous avons souhaité développer ces visites avec nos partenaires dans le cadre du programme PHARES par exemple ou avec Arpejeh. Dans le cadre de ces visites et des ateliers coaching auxquels nous participons aussi, nous avons été touchés par les témoignages des jeunes qui nous confiaient leurs difficultés pour obtenir des aménagements et pouvoir poursuivre leurs études. Nous avons donc décidé de mettre en place des bourses d’études et par volonté d'éfficacité nous avons décidé d’intégrer les bourses de la FÉDÉEH. En 2016 nous avons pu remettre leurs bourses à nos 7 premiers lauréats.

Quel message voulez-vous faire passer aux étudiants en situation de handicap grâce à ce projet ? 

Ayez confiance en vous ! Il ne serait pas très approprié de dire : « n’abandonnez pas »  à des jeunes qui se battent quasiment au quotidien pour avoir leur place. Notre message est plutôt, nous sommes à vos côtés car nous croyons en votre projet, en vos compétences. Avec ces bourses, nous souhaitons vous aider à n’avoir d’autres soucis que de réussir votre année scolaire. Croyez en vous. 

 

Témoignage de Stéphanie Doizon, Chef de Projet Relations Partenariales et Fondation au sein du Groupe Optic 2000.

Pouvez-vous nous présenter la mission handicap de votre entreprise ? 

La Fondation d'entreprise Groupe Optic 2ooo, créée en 2009, soutient et développe des actions pour :

 

  • améliorer la qualité de vie des personnes déficientes visuelles et auditives,
  • favoriser l’accès aux équipements.
  • Elle vise un objectif social et solidaire.

 

Nos autres partenaires :

 

  • ANTROPIA  (l’incubateur social de l’Essec) pour faire émerger des projets de start-up qui proposent des solutions innovantes pour améliorer le bien-être des personnes malvoyantes et malentendantes. 
  • Médecin du Monde pour permettre aux personnes en difficultés sociales et financièrement de mieux voir. Nous donnons des montures et verres aux CASO (centres d’accueil de soins et d’orientations)
  • Burkina Faso pour réutiliser les montures anciennes de nos clients et envoyer dans un centre optique à Ouahigouya.

 

Depuis quand et pourquoi avez-vous rejoint le programme des bourses ? 

Nous sommes partenaire de la FÉDÉEH depuis 2 ans et, avec eux, nous reversons 30 000 € de bourses d’études pour encourager des étudiants malvoyants et malentendants dans leurs parcours de formation et d’insertion professionnelle. Même si la mise en œuvre de la Loi Handicap de 2005 a permis de doubler le nombre d’étudiants handicapés qui intègrent l’enseignement supérieur, ils demeurent très peu nombreux à s’engager dans de longs cursus.

Quel message voulez-vous faire passer aux étudiants en situation de handicap grâce à ce projet ? 

Les bourses sont attribuées en fonction des besoins et des projets d’études de chaque étudiant.

Le comité de sélection des étudiants se compose des équipes de la FÉDÉEH et des membres du Conseil d’Administration de la Fondation d’entreprise du Groupe Optic 2ooo qui réunit des professeurs en ophtalmologie, des ORL et des opticiens du groupe Optic 2ooo.

Parmi les critères :

 

  • le niveau d’études (nous privilégions les étudiants en 2e et 3e cycle),
  • le handicap sensoriel (vue et audition, nous veillons à un équilibre)
  • ensuite, nous attendons des étudiants qui candidatent qu'ils nous expliquent clairement leurs parcours, leurs projets, et leurs besoins.

 

Le choix est parfois difficile bien sûr, mais nous essayons d’objectiver notre choix autant que possible. 
Le processus de sélection se fait en plusieurs étapes et avec des échanges continus entre les membres de la Fondation et deux de la FÉDÉEH qui connaissent très bien les difficultés rencontrées par les étudiants.

 

Témoignage de Philippe BACONNET, Responsable Mission Handicap au sein de Sopra Steria.

Pouvez-vous nous présenter la mission handicap de votre entreprise ? 

La Mission Handicap de Sopra Steria est le prolongement opérationnel du premier accord d’entreprise signé entre la direction de l’entreprise et les partenaires sociaux en 2012.  Cet accord s’inscrit dans le cadre de la politique volontariste du groupe qui vise à promouvoir l’égalité des chances pour tous. Cet accord exprime la volonté partagée de l’entreprise et de ses partenaires sociaux de s’engager au quotidien sur une politique handicap autour de 5 axes :

 

  • recruter des personnes handicapées,
  • faciliter le maintien dans l’emploi,
  • former et sensibiliser,
  • développer des partenariats de sous-traitance avec le secteur protégé et adapté et enfin,
  • soutenir le développement de moyens techniques de compensation du handicap.

 

Depuis quand et pourquoi avez-vous rejoint le programme des bourses ? 

Engagée depuis de nombreuses années sur des actions de promotion et de soutien aux études supérieures pour les jeunes en situation de handicap, il était naturel pour nous de s’associer à ce programme de bourses proposé par la FÉDÉEH cette année. Ce programme est en adéquation avec nos valeurs et nos engagements. L’accompagnement de jeunes en situation de handicap sur des parcours de formation qui leur permettent de s’orienter vers des diplômes BAC+5 est aussi pour nous une garantie de leur offrir un avenir professionnel. Notre entreprise recrute chaque année plus de 2500 jeunes diplômés formation BAC+5 dont des jeunes en situation de handicap.   

Quel message voulez-vous faire passer aux étudiants en situation de handicap grâce à ce projet ? 

L’un des messages fort que nous souhaitons faire passer est que le handicap ne doit pas être un frein aux études. L’entreprise, en recherche permanente de nouveaux talents, sait prendre en compte les situations de handicap et proposer des dérivées de carrières motivantes pour tous. Notre volonté est de permettre à chacun de pouvoir réaliser son projet professionnel en favorisant au mieux la poursuite de ses études.

Vous qui souhaitez poursuivre vos études, n’hésitez pas à candidater ! Tous les projets sont intéressants et auront une chance d’être récompensés par l’attribution d’une bourse.

 

Témoignage de Corinne Grandjean, responsable de missions au sein de Fondation Harmonie Solidarité.

Pouvez-vous nous présenter la mission handicap de votre entreprise ? 

La Mission Égalité des chances et Diversité Harmonie Mutuelle est chargée de mettre en œuvre une politique durable de recrutement et de maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés.

Depuis quand et pourquoi avez-vous rejoint le programme des bourses ? 

La Fondation a signé un partenariat avec la FEDEEH en 2014 pour une durée de 5 ans. La FÉDÉEH est reconnue pour son efficience dans le domaine du handicap avec la volonté d’agir nationalement pour la formation et l’insertion des jeunes déficients sensoriels.

Quel message voulez-vous faire passer aux étudiants en situation de handicap grâce à ce projet ? 

La Fondation est aux côtés des étudiants en situation de handicap afin de leur permettre de réaliser leurs études dans des conditions maximales. Le handicap ne doit pas être un frein pour accéder à des diplômes permettant une insertion professionnelle en milieu ordinaire.

 

Devenir partenaire des BOURSES FÉDÉEH