Retourner à la liste des témoignages

Rebondir après une opération qui fait perdre la vue

déficient visuel
Traumatisme crânien
enseignement ordinaire
Vie sentimentale
transports
permis de conduire
regard des autres
moqueries
repli sur soi
SAAAIS
Brevet
BEP
BEP compta
BTS
sensibilisation (journée/formation)
stage
RQTH
1er emploi
scoutisme
sports de combat
aviron

Prénom : Nicolas

Type(s) de handicap : Visuel

Spécialité(s) étudiée(s) : BEP compta - BTS de gestion de la logistique

Ville : St Brieuc

 

Témoignage : 

Thème 1: Présentation du handicap

Nicolas 24 ans, je suis déficient visuel depuis l'âge d'un mois suite à un traumatisme crânien. Au début simplement myope avec un strabisme de l’œil droit ; c'est aggravé après une tumeur au cerveau opéré en urgence en août 2004. 

J'ai toujours vécu dans le milieu ordinaire, actuellement je suis dans un logement ordinaire avec ma femme. Je suis dépendant des transports en commun car mon handicap m’empêche de passer mon permis de conduire ce qui pose un problème dans ma recherche d'emploi. J'ai appris à ignorer le regard et les éventuelles moqueries des autres pour avancer ce qui me rend très solitaire et qui fait que j'ai du mal à faire confiance. 

Thème 2: Scolarité

J'ai effectué une scolarité dans des établissements scolaires ordinaires mais suivis par le SAAAIS de la grande section au CM1 ou leur intervention avait lieux pendant le temps de classe. J'ai poursuivi seul jusqu'en 3ème où j'ai obtenu mon Brevet des collège en juin 2004 sans trop de problèmes car la vue que j'avais à ce moment me permettait de suivre les cours comme le reste de la classe ; j'étais juste un peu plus lent qu'eux. 

En 2004 on m’a diagnostiqué une tumeur au cerveau à un stade avancé de développement, tumeur  qui menaçait et ma vie et ma vue. J’ai survécu mais malgré l’habileté du chirurgien on n’est pas parvenu à sauver ma vue qui a disparu dans sa quasi – totalité. 

J'ai insisté auprès de mon chirurgien pour faire ma rentrée le plus tôt possible après l’opération, dès  le mois de septembre, alors que le délai post-opératoire courait jusqu’en octobre. Néanmoins compte tenu de la forte fatigue post-opératoire j’ai étudié pendant une année à mi-temps. 

Thème 3: Études suivies

J'ai commencé un BEP Bio-services avec une orientation agroalimentaire en étant pratiquement aveugle. Les profs étaient très compréhensifs et coopéraient correctement en me faisant les photocopies en grand format ; j'avais deux camarades qui m'aidaient pour prendre les cours à cause d'un mi-temps arrangé avec le SAAAIS. Mais malgré cela la médecine du travail m'a obligé à me réorienter en comptabilité. J'ai donc obtenu mon BEP métiers de la comptabilité en deux ans dans un lycée professionnel ordinaire mais suivi par le SAAAIS qui me prêtait du matériel palliatif à mon handicap (ordinateur, loupe électronique, calculatrice) et qui a organisé une demi - journée de sensibilisation pour mes camarades de classe, les professeurs me donnaient leurs cours en A3 ou directement par informatique. Je me suis ensuite orienté dans le transport avec un Bac exploitation des transports dans les mêmes conditions. J'ai poursuivi avec un BTS Gestion de la Logistique et des Transports dans un lycée de Poitiers, BTS que j’ai effectué en trois ans au lieu de deux, parce que plus rien n’allait. Alors même que j'avais prévenu les profs principaux dès la rentré de mon handicap et des conditions dans lesquelles je devais suivre les cours : ils étaient dans l'ensemble incapable de les respectés. 

Thème 4: Vie professionnelle

Pendant les stages que je devais faire pendant mon cursus les entreprises qui m'ont accueilli étaient sensibles à mon handicap et se sont pliées sans trop de difficultés aux obligations qu’il entraînait. Maintenant que j'ai mon BTS en poche j'ai beaucoup de mal à trouver mon premier emploi. Avec ma femme nous avons déménagé à Rennes pour être sur un marché d'emploi plus intéressant pour moi, mais les entreprises sont quand même frileuses d'embaucher un travailleur handicapé bien que j'ai précisé sur mon CV que j'ai la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), surtout sachant que je suis jeune diplômé. 

Thème 5: Loisirs

Au niveau loisir j'ai fait 9 ans de scoutisme c'était juste avant la 8ème année que j’ai eu la rechute de ma vue et heureusement qu'on était  une bande de copains qui se connaissait depuis longtemps ; le groupe m'a beaucoup aidé dans l'épreuve que je rencontrais. Outre le scoutisme j’ai pratiqué 7 ans d’Aïkido et deux d'aviron en milieu ordinaire et de la musculation pendant la première 2ème année de BTS. Quand j'aurai un emploi stable j'aimerais reprendre l'Aïkido, l'aviron ou la musculation. 

Thème 6: La FÉDÉEH

Je n'attends rien de particulier de la FÉDÉEH à part peut - être d'être orienté vers des structures qui peuvent m'aider dans ma recherche.

Date du témoignage: le 22 janvier 2013